Ne m’étrangle pas

Les colliers coercitifs, une méthode à proscrire 

 
Je m’attaque à un sujet sensible et délicat, car aujourd’hui encore ces colliers sont en vente libre non encadrée et surtout conseillés et utilisés par certains éducateurs canins peu scrupuleux du bien-être animal.
Dans le monde merveilleux de l’éducation on trouve de tout : du positif, du négatif, du “qui ne sert à rien”, de l’entre-deux, du “moi je sais tout”, ou encore du “ça fait 30 ans que j’éduque des chiens donc JE sais…”.
 
 
En réalité c’est comme dans n’importe quelle activité.
Mais cela fait partie de votre devoir de propriétaire de chien de faire le tri avec ce qui vous correspond ou non parmi toutes les méthodes qui existent.
 
 
Ici je ne cherche pas à vous convaincre mais simplement vous permettre d’ouvrir un peu les yeux sur ce qu’il serait préférable d’éviter pour le bien-être de votre compagnon canin et du vôtre.
De nos jours, posséder un chien est devenu une chose commune et à la portée de tous.
 
Devenir propriétaire d’un canidé, qu’il s’agisse d’un chiot, d’un jeune adulte, d’un chien âgé, n’est pourtant pas chose aisée lorsqu’on doit s’occuper de l’éducation de son compagnon.
Il existe diverses méthodes, plus ou moins positives et respectueuses de son animal pour l’éduquer.
Il est important de garder à l’esprit que l’éducation demande du temps, de l’investissement, de la patience et surtout de la bienveillance.
Aucun chien ne sera éduqué en trois semaines et si on essaye de vous vendre ces méthodes miracles, fuyez !
Malheureusement, il existe encore des personnes qui ne prennent pas en compte les notions de temps, d’investissement et préfèrent se diriger vers des méthodes plus coercitives, parce qu’elles les assimilent à quelque chose de plus « rapide et efficace ».
Parfois il suffit d’un coup d’œil au niveau du collier du chien pour comprendre comment on l’a éduqué ou bien que le propriétaire de l’animal a lâché prise sur son éducation car souvent dépassé par certains évènements.
Oui le raccourcis est facile à faire, mais n’oublions pas que nous sommes en 2021, qu’il y a de plus en plus d’études comportementales sur le chien domestique, que nous sommes entourés de nombreux professionnels du chien dans diverses disciplines et qu’aujourd’hui cela devient un choix de préférer et utiliser une technique plutôt qu’une autre.
Mettre un collier étrangleur à son chien sans avoir fait le tour de tous les autres recours possibles, c’est faire preuve d’un non investissement envers l’éducation de son animal. Votre chien mérite bien mieux que cela !
 
Venons en au fait !
Je vais simplement vous présenter ces divers colliers que je vous déconseille personnellement, après libre à vous de continuer à les utiliser ou bien de trouver d’autres solutions pour vous soulager lors des promenades et surtout d’apaiser votre chien.
Les colliers étrangleurs, rien que le nom devrait vous faire fuir !
Étrangler pour éduquer ? Quelle drôle d’idée. Alors, parfois, dans certaines structures, on l’appelle aussi « collier sanitaire », ça passe mieux et ça effraie moins ! Ils existent en chaîne coulissante, en nylon, en cuir etc.
Dans une autre variante il existe aussi le collier “semi étrangleur”, c’est-à-dire qu’il étrangle mais moins car il bénéficie d’une butée.
 
Le torquatus, autrement dit, le collier à pointes. oui parce qu’étrangler son chien n’est pas suffisant, il faut aussi lui infliger des pics dans le cou pour qu’il « comprenne » qu’il ne doit pas tirer en laisse.
 
Le collier électrique, Comment dire… C’est un collier qui est muni d’une télécommande à distance et qui émet des décharges électriques dans le cou du chien pour encore une fois qu’il “comprenne” qu’il doit revenir au rappel, qu’il ne doit pas réagir lorsqu’il voit un congénère arrivé en face.
En exemple on peut souvent entendre « Je possède un chien de chasse qui ne répond pas au rappel, donc j’ai acheté un collier électrique pour qu’il comprenne qu’il doit revenir lorsqu’il se prend une décharge ! ». Mais encore ? Sommes-nous encore dans la bienveillance à ce niveau-là ?
 
Le collier électrique est aussi utilisé comme collier « anti aboiements ».
Oui aujourd’hui le chien ne doit surtout pas s’exprimer comme un chien, le silence est de mise pour cette espèce domestiquée.
Bien souvent on a tendance à oublier qu’il y a des races qui vocalisent bien plus que d’autres, qu’elles ont été sélectionnées initialement avec des critères spécifiques dont fait souvent partie l’aboiement.
 
 
 
 
Pourquoi les propriétaires de chiens décident-ils un jour de choisir d’utiliser un collier coercitif ?
Bien souvent, cela commence par un chien qui tire en laisse.
Dans les mœurs il est courant de penser qu’un chien qui s’étrangle au bout de sa laisse va apprendre à moins tirer ou ne plus tirer. Dans ce cas, il s’agit d’un renforcement négatif. Non seulement le chien ressent de la douleur ou de la gêne, mais de plus la relation avec son propriétaire risque aussi d’être touchée. Il ne faut pas oublier que vous êtes un référent de confiance pour votre chien, lui infliger une douleur directement ou indirectement met en péril le lien que vous entretenez avec lui.
Étrangler votre chien parce qu’il tire en balade n’est donc pas une solution pour qu’il cesse de le faire.
(Le fameux “coup de sonnette” est aussi à prendre en compte là-dedans.)
Il serait dans ce cas intéressant de se pencher sur votre relation avec lui, sur sa motivation qui le pousse à tirer en laisse, sur vos propres réactions en extérieur etc.
Sachez qu’aujourd’hui il existe différents équipements tels que des colliers plats, des harnais anti-traction ou autres accessoires pour vous soulager et surtout ne pas blesser votre chien.
On constate aussi que les colliers coercitifs sont portés par des chiens qui sont réactifs envers leurs congénères.
En effet, lorsque votre chien se jette sur tous les autres toutes dents dehors, souvent on peut se dire que la seule solution pour le maîtriser c’est de lui mettre un collier qui l’étrangle (ou à pointes) et donc qui lui coupera le souffle avant de se jeter corps et âme sur un autre chien.
Dans un premier temps ça vous rassure et vous assure aussi plus de prise sur votre chien, dans un second temps c’est fatiguant (traumatisant) pour votre compagnon donc à ce rythme là il ne s’acharnera pas longtemps.
Dans ce cas on oublie bien souvent que le problème se voit aggravé avec ces colliers car le chien peut rapidement associer “chien qui arrive = douleur” donc pour éviter la douleur il doit stopper ce chien = position offensive.
Maintenant que vous êtes un peu plus éclairés sur les colliers coercitifs et leur danger sur la santé (physique et psychologique) de votre chien mais que votre compagnon tire en laisse ou est réactif avec ses congénères, sachez que je travaille avec des méthodes positives et bienveillantes, autant pour votre chien qu’avec vous-même.
J’en profite aussi pour vous dire que la Communication Animale peut être une aide formidable pour vous accompagner dans l’éducation de votre compagnon, comprendre ses réactions et surtout trouver des méthodes qui vous conviennent à tous les deux !
Si vous n’êtes pas dans le Bas-Rhin, je peux aussi vous accompagner pour trouver un professionnel qualifié en méthodes positives près de chez vous.
Pour plus d’informations je vous invite à voir l’onglet “éducation“.
Animalement
Naomi